Tortuguero

expatriation au costa rica

Tortuguero

Un endroit au milieu de nulle part et qu’il faut avoir vu une fois dans sa vie, car c’est très typique. Le meilleur moment (où il pleut le moins) pour y aller est sans nul doute février-mars et septembre-octobre, car dans les Caraïbes, il pleut toute l’année.

Pour vous rendre à Tortuguero en voiture et en bus, il n’y a pas trente-six moyens, il y a la route 32 qui vous amène à « Pavona Embarcadero » sur waze (si vous êtes en voiture), vous mettez votre voiture au parking (10 usd par jour) et vous prenez le bateau (8.000 colones par personnes pour un aller-retour soit environ 15usd) – rien que l’aller-retour en bateau vaut le détour.

NB : le vendeur de tickets vous proposera de vous arrêter chez une personne qui va vouloir vous vendre des excursions … à vous de voir, mais moi, j’ai prétexté devoir aller à la toilette pour échapper à ses griffes.

Pour les hôtels, vous avez le choix et en fonction du prix, vous aurez les douches «suicides* », les matelas durs comme du béton, ou tellement mous que vous sentez les lattes du lit. Des ventilateurs, qui font tellement de vent que vous aurez même froid la nuit, mais que vous laissez allumé pour atténuer le bruit que les clients font à la terrasse, qui est à côté de votre chambre. Vous l’aurez compris, vous ne venez pas ici pour le luxe hôtelier, mais pour une ambiance très originale.

*deux fils électriques sont connectés en haut de la douche (ne pas toucher bien évidemment)

Dès votre débarquement du bateau, des personnes vous proposent des tours en bateaux, si vous voulez un tour privé ou du moins « moins touristique », essayez de trouver un guide qui a un petit bateau à moteur électrique ou juste des rames. Vous payerez le même prix, mais ce sera plus sympa et moins bruyant. Nous avons déniché : Castor, un nom qui s’oublie difficilement et un guide qui n’arrête pas de se moucher “façon cycliste”, lorsqu’il ne crache pas, donc un guide somme toute, original, et une balade teintée de petits bruits pas très agréables à entendre. Néanmoins la balade avec son petit moteur électrique était agréable (j’ai entendu plusieurs guides parler français dans d’autres petites embarcations, donc vous devriez avoir moyen d’en trouver un qui le fait en français). Le prix est de 20 usd par personne pour deux heures et demie de bateau. À cela, vous devez ajouter 15 usd pour l’entrée du parc (valable toute la journée).

Dans les guides, ils disent ceci sur Tortuguero :  c’est… 2000 espèces de plantes, 400 espèces d’arbres, 309 espèces d’oiseaux, 111 espèces de reptiles, 57 espèces d’amphibiens,60 de mammifères ! Malgré que nous soyons les premiers à prendre nos tickets d’entrées au parc (5h45) et que nous soyons les premiers à l’eau, je serai déçu de la balade en termes de découverte d’animaux même si j’ai adoré voir les nombreux hérons, l’ibis avec son cri bien particulier, et pour le calme et la tranquillité de la balade.

Dans les rues de Tortuguero, vous allez être accueilli aussi par des vendeurs de « pipas », ces noix de coco à boire, un de ceux-ci qui nous confiera que nous avons bien fait de nous arrêter chez lui et pas chez l’autre en face, qui son concurrent est bien plus cher que lui. Vous continuez votre promenade et comme c’est les vacances, vous avez quelques enfants qui veulent vous vendre un collier (one dollar, disent-ils), mais ils n’insistent pas. Vous avez aussi un trois quarts de vagabond qui veut vous vendre une tortue qu’il réalise dans la noix d’un fruit, c’est joli, pas cher, mais lorsque vous refusez, il souffle et tempête un peu. Heureusement, il n’insiste pas non plus. Vous avez aussi les chiens ; beaucoup de chiens dans les rues, et sans maître apparemment. Régulièrement, et s’ils vous trouvent sympathiques, ils vous adopteront le temps d’une promenade. 

En dehors de ces moments qui restent gravés dans votre mémoire, vous ne pourrez pas non plus oublier la route principale de Tortuguero qui doit faire un kilomètre de long et qui est parsemée de quelques épiceries, magasins de bijoux, restaurants, sodas et glaciers qui feront de cette promenade, un moment agréable après avoir arpenté les sentiers du parc National de Tortuguero où vous aurez peut-être la chance de voir un fourmilier. À nouveau, ce n’est pas le nombre d’animaux que j’ai rencontré qui m’a laissé sans voix.

En résumé, Tortuguero est vraiment un endroit à découvrir, car il est très typique dû au fait que c’est un monde isolé par l’eau qui l’entoure, car c’est un lieu où vous garderez des souvenirs authentiques.

Conseillé :  vous pourrez déguster de bons cocktails chez Bebidas Naturales Pura Vida , Dorling’s Bakery pour son bon pain et sa vue très jolie sur la lagune de Tortuguero, Donde Richard Restaurant où les verres de vin sont super bien servis et où l’on mange bien ……

Déconseillé : le « Buddah Cafe’’ pour la nourriture, car c’était fade (pizza et lasagne végétarienne), mais c’est sans doute un des plus beaux endroits de Tortuguero (donc très bien pour prendre un café par exemple).

Diego Rica

 Conseil : prévoir de l’argent liquide (pas de distributeur), de l’anti-moustique et un k-way

Share Button